20 juin 2017

Bouger sans bloguer

Il y a trois semaines déjà que j'ai écrit ici. Le temps passe si vite!

J'ai bien bougé pendant ces trois semaines. Il y a eu des journées difficiles, surtout avec les grosses chaleurs montréalaises, mais je maintiens le cap. J'ai fait une longue randonnée, j'ai essayé le SUP (standing up paddleboard), j'ai couru et pédalé, j'ai fait du yoga.

En revanche, j'ai moins écrit. Du moins, sur ce blogue-ci, car j'ai écrit beaucoup de contenu pour Les Mots clairs. C'est dans ce projet, cette nouvelle entreprise en fait, que je mets une grosse partie de mon énergie.

L'activité physique m'aide à obtenir et à conserver cette énergie. Les quelques journées où je n'ai pas bougé pour la peine, je l'ai ressenti rapidement. Alors je maintiens mes efforts, qui deviennent une véritable routine, et ça paie.

J'ai aussi complètement arrêté ma médication contre l'anxiété. Ouf! C'est pas facile. C'est même très difficile par moments! Mon SPM m'a rentré dedans comme un boulet de canon et j'ai travaillé très fort pour ne pas céder aux 1000 émotions intenses qui m'ont envahie.

Honnêtement, j'ai failli rappeler mon médecin pour reprendre ma médication (et tant pis pour le Plan Bébé!). Mais ça s'est calmé une fois la Fatidique Semaine passée, alors je crois pouvoir mettre ces difficultés sur le dos des hormones. Maintenant, ça va assez bien. Il faut que je mange bien, que je dorme assez et que je bouge tous les jours, et l'humeur reste sous contrôle.

Je ne vous ferai pas un rapport détaillé des trois dernières semaines, mais voici quelques photos en vrac :)

D'ailleurs, si suivre mon quotidien sportif vous intéresse, je vous invite à me suivre sur Instagram, où je suis beaucoup plus constante!

Yoga, toujours nécessaire. Et encore meilleur en pyjama!

Courir sur le bord de la rivière des Prairies
est toujours aussi agréable!

Randonnée! Sentier les Loups au parc national de la Jacques-Cartier
Randonnée! Sentier les Loups au parc national de la Jacques-Cartier

Randonnée! Sentier les Loups au parc national de la Jacques-Cartier
Randonnée! Sentier les Loups au parc national de la Jacques-Cartier
J'ai eu la chance d'essayer le SUP avec des amies. La rivière était un peu agitée alors je suis restée à genoux tout le long, mais c'était une très belle expérience! 

Comme j'ai travaillé mes muscles stabilisateurs depuis deux ans, l'équilibre n'a pas posé problème. Et comme je m'entraîne à la maison assez régulièrement, j'ai pu pagayé et suivre les filles (des habituées) sans problème. Sans ça, j'aurais traîné loin derrière pendant les deux heures!

Initiation au SUP! Yay!

Initiation au SUP!
Je me suis levée 4 secondes à la toute fin :)

Je suis à quelques jours de trois semaines de vacances. Avec Chum et son fils, nous partons en voyage. Il y a donc fort à parier que ce blogue sera tranquille pendant ce temps ;) Je verrai, au retour, si je reprends mes publications hebdomadaires ou non. Est-ce que vous le voulez?

En attendant, vous pouvez vous abonner à mes tableaux Pinterest. J'ai rassemblé des exercices pour les coureurs, pour la musculation et pour le yoga, en plus d'une panoplie d'idées de recettes, de coiffures, de décoration... Le chaos habituel du réseau, quoi ;)

Sérieusement, les exercices que je conserve sont souvent parfaits pour les débutants, les entraînements à la maison, les personnes ayant des maux de dos et celles qui souhaitent se mettre en forme de façon raisonnable. Vous y trouverez votre compte!

29 mai 2017

Du travail et un déménagement

La dernière semaine a vraiment été séparée en deux. Une première partie consacrée au travail sur mon entreprise, et une deuxième plutôt vouée au déménagement de ma cousine, une grande amie... qui a beaucoup de stock! ;)

Je suis contente car mon état physique m'a permis de passer au travers de longues journées en demeurant efficace. Mon humeur a eu des hauts et des bas attribuables à mon SPM, décidément intense.

Aussi, j'ai fait attention de bien dîner chaque jour, et ça a aidé. Un apport régulier en saine nourriture influence directement mon énergie et mon humeur. Ce n'est pas toujours facile quand je suis à la maison, mais je me trouve des trucs. Si vous en avez, je suis preneuse!

Alors, mardi dernier, petite course pas facile côté mental. J'avais mal un peu partout: pas assez pour ne pas courir, mais assez pour me tanner (pis, tsé, puissant SPM à l'oeuvre). Disons que le mental a travaillé plus fort que le corps ce jour-là!

Douillette de lit, poids libres d'entraînement, vêtements à plier
Mon lit: table de travail et gym
J'ai fait 4,89km en 33min. Preuve que ça n'allait pas super: normalement j'aurais poussé pour franchir la barre du 5k. Là, c'était trop. Mais j'ai complété mon 30 minutes; ça, c'est non négociable!

Mercredi matin, séance de musculation. J'aime optimiser mon temps, alors je pliais des vêtements propres pendant mes temps de repos! Une demi-heure bien investie pour ma santé physique et mon ménage ;)

En soirée, j'assistais à une formation au centre-ville pour mon entreprise. À la dernière minute, j'ai décidé de m'y rendre en vélo. Il faisait super beau et je n'avais pas du tout envie de me taper les transports en commun.

Jambe, blessure superficielle, vélo, salon
Blessure de cycliste
J'ai donc sorti la bicyclette, attaché mon casque et traversé la ville! Heureusement, il ne faisait pas trop chaud en fin d'après-midi, donc je n'ai pas eu à me changer en arrivant. Et il ne faisait pas trop frais en fin de soirée, donc j'ai pu rentrer sans geler!

En tout, j'ai parcouru 25k en 1h40. Il y a beaucoup de feux de circulation sur le chemin et j'ai un peu erré dans le coin de la formation, n'étant pas familière avec ce coin de la ville. Mais ce fut quand même une belle performance de ma part!

Anecdote: quelques minutes après le départ de l'appart, je me suis accrochée sur ma pédale. Un gros bobo que j'ai laissé sécher à l'air libre et qui cicatrice lentement, mais sûrement! Les risques du métier, quoi ;)

Boîtes de déménagement, salon encombré, jambes croisées
Petite pause
Jeudi, j'avais beaucoup de travail à rattraper après des problèmes avec mon ordinateur. Et, après la course et le vélo des derniers jours, mes jambes étaient contentes de profiter d'une journée de repos.

Vendredi, le segment Déménagement a commencé. J'ai passé la journée chez ma cousine à empaqueter son stock. Elle était déjà assez avancée; on a clanché la cuisine et la chambre de son fils.

C'était un effort à la fois physique (déplacer les choses, les emballer, déplacer les boîtes...) et mental (organiser tout ça, qu'est-ce qui doit attendre, manquera-t-il des boîtes...). Je dis que ça compte comme activité physique!

Jambes de femmes, talons hauts, trottoir
Changement de look d'un jour
Samedi matin, j'assistais à un congrès au centre-ville. Oh que ça faisait longtemps que je m'étais levée à 6h du matin! Ça ne me manquait pas! Mais le beau temps m'a idée.

Ce jour-là, j'ai troqué mes espadrilles et mes gougounes pour des talons hauts. Marcher avec ça, ça compte aussi comme activité physique, bon! Surtout quand on a mal au dos (allô, SPM et déménagement) et qu'on travaille des abdos toute la journée pour garder une bonne posture ;)

Malheureusement, comme je m'y attendais, mes pieds ont détesté ces quelques heures en talon. Même si j'étais assise la plupart du temps, ils ont mal supporté le changement de drop et la tension qui vient avec une chaussure haute juuuuste un peu trop grande. Disons qu'un gros massage a été de mise, et que je suis contente de ne porter que rarement ce genre de chaussures!

Boîtes de déménagement
Une boîte sympathique!
Dimanche, c'était déménagement! Réveil à 5h15 (faut vraiment que je t'aime, cousine!) et déplacement de boîtes et de meubles toute la matinée.

OK, évidemment, je n'ai pas déplacé quoi que ce soit de lourd. J'ai surtout coordonné les gars, et une fois à destination j'ai vidé plusieurs boîtes. Chum et moi avons aidé ma cousine à s'installer le plus possible (pour une première journée, on s'entend).

Encore une fois, ce fut surtout demandant sur le mental. J'ai fait attention de bien manger pendant la journée pour garder un bon niveau d'énergie, en prenant des collations en même temps que des mini pauses. Pas tant physiques, mais mentales. Je suis nettement plus efficace comme ça.

J'étais quand même complètement brûlée en rentrant, en début de soirée! Du travail bien accompli, mais là, j'avais besoin de rattraper mon sommeil!

Coureuse souriante, parc de Montréal l'été
Sourire de lundi matin, oui oui!
Ce matin, mes chevilles et mes genoux étaient légèrement endoloris, mais j'ai décidé d'essayer de courir quand même. Après tout, la dernière sortie remontait déjà à mardi! Il faisait assez frais et il ne pleuvait pas encore, donc c'était un bon moment.

Partie à jeun, j'ai parcouru 6,2k en 40min, un temps assez satisfaisant.

Les articulations ont bien coopéré, surtout que j'ai pris le temps de bien les réchauffer avant de partir. Pas de souci avec le foie non plus! Bref, une belle sortie.

Je n'ai pas réussi à faire un 10k cette semaine, comme je l'aurais voulu, mais j'ai bougé en masse considérant mon horaire. Maintenant, il reste 4 semaines avant un long voyage en famille. Quatre semaines pour bouger à Montréal, pour courir et pédaler surtout.

En espérant que la météo coopère aussi bien que dans les derniers jours :)

22 mai 2017

Me donner plus de crédit

Cette semaine, j'ai poussé la machine un peu plus que d'habitude, avec de bons résultats! Je fais toujours attention aux signaux de mon corps et je demeure à l'affût des signes de blessures ou de fatigue. Mais j'allonge mes sorties de course et, surtout, de vélo! Et ça se passe bien :)

Aussi, j'ai maintenant complété le sevrage de ma médication pour l'anxiété. Ça fait du bien de se sentir énergique! Et de ne plus dormir 10h par jour + sieste... Je gagne en temps et en efficacité.

Par contre, durant les derniers jours, j'ai relâché mes bonnes habitudes alimentaires et j'en ai subi le contre-coup: impatience incroyable, sentiment de persécution injustifié, impression d'être prise au piège au moindre désagrément... Je me sentais comme il y a quelques mois et pour les mêmes raisons.

Bouteille de Pepsi, évier
C'est fini!
J'ai travaillé de la maison et mon horaire de repas a pris le bord. J'ai mangé tous mes fruits, mais j'ai négligé le reste et j'ai consommé beaucoup trop de sucre et de salé. Résultat: une fin de semaine à l'humeur en dents de scie, surtout avec un SPM particulièrement intense. J'ai été désagréable avec Chum, son fils et mes amis, qui ne le méritent pas du tout.

J'ai donc résolu de me sevrer totalement de la boisson gazeuse. Going cold turkey! La diminution progressive fonctionne bien quand je ne suis pas constamment à la maison; dans les circonstances présentes, je ne me contrôle pas. Alors je m'enlève la tentation!

Pour le moment, je me sens comme lorsque j'ai arrêté l'alcool: les désagréments sont plus importants que le plaisir du goût en bouche. Je n'étais pas du tout accro à l'alcool comme je le suis au sucre, alors on verra ce que ça donne, mais la résolution est fermement implantée!

Pour ce qui est de l'activité physique, cette semaine j'ai fait du yoga deux fois, car le dos en a bien besoin. J'ai particulièrement mal dans le bas du dos, dans la région lombaire, malgré mes efforts de bonne posture assise. J'ai donc travaillé la colonne vertébrale et les hanches.

J'ai aussi marché dans le quartier. Avec le beau temps qu'on a eu pendant la semaine, faire les commissions à pied était tout indiqué! Les joies des commerces de proximité :)
J'ai fait deux séances de course.

La première, mercredi, était au parc-nature de Bois-de-Liesse où je n'avais pas mis le pied depuis trop longtemps.
Sentier du Bois-de-Liesse Il faisait chaud!!!

Il faisait très chaud et mon rythme en a souffert, d'autant que j'avais des ampoules aux pieds après avoir porté une nouvelle paire de souliers au travail. Ce fut donc 6,5k en 47min. J'ai beaucoup marché au début et à la fin, ce qui a aidé à ne pas avoir mal au foie et à récupérer.

Dans un sens, ce rythme de tortue m'a permis de profiter plus longtemps du bois. Je ne m'en plains pas! C'était très beau et le mental a beaucoup apprécié cette excursion en nature.

Coureuse souriante, rivière des Prairies, l'été
Juste heureuse!
Ma deuxième séance de course fut samedi matin. La journée s'annonçait chaude, alors il valait mieux partir tôt!

Surtout, comme je n'ai plus à déjeuner tout de suite en me levant pour prendre ma médication, je redécouvre le plaisir de courir à jeun. Moins d'inquiétude envers le foie et moins de perte de temps dans la journée!

J'ai fait 8k en 52min, un temps beaucoup plus respectable que celui de mercredi :)

Surtout, je me sens d'attaque pour faire un 10k cette semaine! J'emporte maintenant toujours de l'eau et j'avance tranquillement, avec l'impression de pouvoir courir longtemps...

J'ai trop peur des blessures de coureuse pour faire une longue distance (disons plus de 10k) tout de suite, mais la sensation de liberté est agréable dans les jambes et dans la tête.

Dimanche, j'ai fait un peu de vélo le matin: 15,4km en 1h05. Je me suis rendue au parc de la Visitation et j'ai admiré les remous incroyables de la rivière des Prairies. Surtout, mes jambes ont apprécié de travailler de cette façon!

Cycliste, parc de la visitation, bicyclette
Au parc de la Visitation
Puis, en après-midi, Chum, son fils et moi sommes allés voir la promenade des Géants, au centre-ville. Une très belle activité! On a suivi la procession, ce qui donnait une bonne marche de deux heures (avec l'arrivée avant l'activité).

Pour rentrer, on avait prévu prendre le métro comme à l'aller, mais la foule compacte nous en a vite enlevé l'envie. On a plutôt loué des Bixi... Eh oui, une autre promenade de vélo la même journée!

Bien honnêtement, la ride du matin et la course de la veille avaient drôlement fatigué mes jambes. Je ne me sentais pas d'attaque pour traverser l'île du sud au nord. Mais les gars étaient motivés et j'étais tannée de la foule autour, alors on s'est lancés. Au pire, je pouvais m'arrêter à une station de métro sur le parcours, ou simplement rattraper les gars à mon rythme.

Eh bien, en fin de compte, j'ai bien suivi! On a pédalé les 11km, faux plats et petites côtes incluses, en 40 minutes! Mes quads chauffaient et mes mollets m'en voulaient, sans parler de mon dos, mais j'ai réussi. En fait, ce n'était même pas si pénible que ça. Beaucoup moins que je ne l'envisageais, en tout cas.

Je dois donc me donner plus de crédit. Je suis plus en forme que je ne le pense! Mon corps est plus endurant qu'avant et mon mental est solide.

Aujourd'hui, quand même, les muscles sont courbaturés. Les tendons d'Achille sont assez raides, alors j'ai reporté la course à demain. Je vais plutôt faire de la musculation et des exercices de physio.

Et, surtout, je vais manger des repas complets à des heures plus régulières :)

15 mai 2017

Course à pied et vélo

La semaine dernière, j'ai travaillé à l'Université lundi, mardi et mercredi. J'ai donc marché ces jours-là. J'ai aussi mangé de façon bien régulière et plutôt santé!

Mardi en rentrant de travail, je suis tout de suite allée courir. Je suis sortie 30 minutes pour un 4,52km qui ne m'a pas fait plaisir... Ça allait très bien, j'avais un rythme assez satisfaisant, mais à 25 minutes j'ai eu mal au foie et j'ai dû marcher. Autrement j'aurais complété plus de 5km dans la demi-heure! Disons que l'orgueil a été froissé un peu ce soir-là.

Coureuse souriante, asphalte, rue de Montréal Coureuse souriante, pouce en l'air, rue de Montréal
Mardi: il fait un ti-peu froidJeudi: même ti-froid, moins bien habillée!

Jeudi, retour à ma course de mi-journée puisque je ne travaillais pas sur le campus. J'ai ambitionné sur la température en sortant en T-shirt: c'était limite!!! J'ai donc fait une petite sortie de 33min et de 5km (revanche!!!).

Vendredi, il faisait vraiment beau et soleil. Un livre réservé était arrivé pour moi à la Grande Bibliothèque, donc j'ai décidé de m'y rendre en vélo. Ça me prendrait plus de temps qu'en voiture ou en métro, mais je n'aurais pas à reprendre du temps dans ma journée juste pour bouger. Pis, tsé, le soleil :)
Cycliste, parc Laurier au printemps
Au parc Laurier

Mes jambes ont définitivement moins de force que l'an dernier à pareille date. Je l'ai senti dans les quadriceps dès la moitié de l'aller. Au total, ça m'a pris 1h40 pour faire 23,5km, surtout à cause des nombreux feux de circulation sur le chemin.

Jambes de cycliste, bicyclette violette
J'ai sorti les shorts!
Aussi, il y a du faux plat et quelques côtes sur mon trajet, et j'y ai été lente! Mais j'ai réussi à tout faire sans descendre du vélo, et je constate aujourd'hui que les muscles se sont très bien remis de cette première vraie longue promenade. En fait, ils ont perdu moins d'endurance que je ne m'y attendais. Yay!

Quand même, samedi, ce fut gros repos pour les jambes. Ça tombait bien car j'ai travaillé à l'ordinateur pour rattraper les heures perdues par des problèmes informatiques, la veille.

Dimanche, on fêtait la fête des Mères sur l'heure du dîner, du côté de Chum, alors j'ai couru en matinée. On avait tellement bien mangé au souper, samedi, que je suis partie à jeun et ça a très bien été! J'ai évité le gros de la pluie et il faisait une température parfaite pour moi, ce qui a donné 7km en 47min.

J'ai très envie de retrouver les 10km, alors j'augmente ma distance tranquillement. Surtout, éviter les blessures! Mais ça s'en vient :)

Ce fut donc une belle semaine côté course et vélo. Le soleil devrait être au rendez-vous cette semaine. J'attends encore confirmation de mon horaire de travail à l'Université, mais j'ai l'intention d'aller dehors le plus possible. Un commute biking jusqu'au bureau me tente pas mal! Je vous en reparle dans le prochain billet :)

7 mai 2017

Manquer la trail, courir plus loin

Constat de la dernière semaine: j'ai vraiment du mal à bouger avec un horaire de travail "normal"!

Je travaillerai de façon régulière à l'Université pour l'été, à raison de trois jours par semaine. J'y suis donc allée lundi, mardi et mercredi. Quel plaisir, jeudi, de retomber dans mes habitudes à la maison! Il y a du bon à travailler à l'extérieur, notamment pour la régularité des repas et le fait de côtoyer d'autres personnes. Mais j'aime vraiment beaucoup travailler quelques heures en pyjama, puis prendre une pause active et ma douche avant de m'y remettre.

Bref, lundi, je commençais à travailler. En soirée, j'avais la tête pleine! J'ai marché entre l'appart, le métro et le bureau: c'est toujours ça de pris.

Mardi, j'avais apporté mon stock pour courir sur le mont Royal en compagnie du Club de trail Montréal, que j'avais bien hâte de retrouver!

Toute la journée, j'ai mangé en prévision de cette sortie de soirée... pour me rendre compte, passé 17h, que la rencontre se tient à 18h et non 19h comme je le pensais. C'était trop serré pour me rendre et j'aurais eu mal au foie de toute façon, ayant pris ma dernière collation "trop tard".

Vous dire combien j'étais déçue!!!

Femme déçue, bureau Coureuse souriante, quartier de Montréal, printemps
Le visage de la déception Sourire retrouvé!
Je suis donc rentrée chez moi et j'ai plutôt couru 5km en 34 minutes dans le quartier. Ce n'était pas aussi satisfaisait qu'une sortie de trail, mais au moins j'ai bougé!

C'est seulement là que j'ai pensé que j'aurais pu aller sur le mont Royal en solo. Tsé.

Une prochaine fois!

Mercredi, autre journée de marche utilitaire.

Jeudi, il faisait beau. Yay!!! Avec toute la pluie qu'on reçoit dernièrement, cette journée-là a fait du bien! Surtout, je travaillais à la maison, alors j'étais plus libre dans mon horaire.

J'avais drôlement envie de me sauver dans un grand parc et de galoper, mais je devais tout de même optimiser mon temps. En plus, j'avais mal au dos et au ventre (merci, féminité). J'avais aussi les jambes fatiguées, alors courir ne paraissait pas la meilleure option.

C'est alors que j'ai été invitée à visiter une amie pas loin de chez moi pour le dîner. Parfait! J'ai sorti le vélo, ce qui a dégourdi les pattes d'une autre façon #crosstrainingforthewin En tout, 8,3km et 33 minutes qui ont fait le plus grand bien! J'aurais voulu allonger la promenade, mais j'avais à faire à la maison.

Coureuse souriante, selfie, rivière des Prairies
L'été approche: on sort short et camisole!
Vendredi, j'aurais sans doute dû aller courir, mais j'avais mal au bas du dos. Beaucoup de temps assise et l'approche des menstruations ont cet effet sur moi! J'ai donc opté pour du yoga. En 35 minutes, j'ai bien étiré la colonne et les muscles dorsaux.

Hier matin, je me suis gâtée avec le soleil qui nous rendait une visite inattendue: je suis partie courir sans plan établi, au feeling. Ça a donné 8,25km en 53min, une distance et un temps non atteints depuis longtemps! Une très belle sortie. Mes jambes étaient lourdes et raides, mais elles ont quand même tenu bon.

Bonne nouvelle: aucune douleur au foie! Les températures printanières me conviennent bien, on dirait, ainsi que les réchauffements plus longs. Je cours moins vite, mais de façon constante!

Aujourd'hui, je ferai un peu de musculation. Je veux surtout travailler la ceinture abdominale, les muscles stabilisateurs dans le bassin et les muscles dorsaux. Tout ce qui se ramollit rapidement à cause du temps passé en position assise...

C'est là que mon âge paraît. La trentaine rend nécessaires des efforts en continu pour maintenir les acquis. Avec une bonne constance, ça n'est pas difficile. Mais, dès qu'il y a un relâchement, l'endurance, la force diminuent.

Bref, le renforcement musculaire devra revenir plus souvent dans ma routine afin d'éviter les blessures en tout genre lors de mes sorties de course. Surtout si je veux allonger celles-ci!

30 avril 2017

Fin des études et retour à la trail

Les derniers jours ont été chargés et très différents les uns des autres! Deux examens, puis la liberté avant de retrouver un horaire "de fonctionnaire" la semaine prochaine... sans parler du soleil dont j'ai bien profité!

Mardi dernier, après la randonnée et la course des deux jours précédents, j'avais drôlement besoin d'étirer dos et jambes. J'ai donc fait 35 minutes de yoga en pyjama. Ça m'a aussi permis de me recentrer et d'éclaircir mes idées avant l'examen du soir.

Mercredi, j'avais un autre examen -- le dernier!!! J'ai donc passé la journée à réviser et j'ai décidé que la marche entre l'appart de l'Université suffirait pour me dégourdir les jambes.

La veille, j'avais pris l'auto car je craignais de pogner le mal de coeur dans le métro (effet secondaire du sevrage de ma médication), mais mercredi ça allait plutôt bien donc j'ai couru le risque... et j'ai bien fait :)

Et, vers 21h, j'ai terminé mon examen, ainsi que ma session, ainsi que mes cours!!! Il reste un stage à faire, qui ira à l'automne prochain, mais finies les classes en soirée, les devoirs et les examens! Yay!!!

Jeudi, il faisait très beau et je voulais me gâter pour célébrer la fin de session. Une randonnée me tentait beaucoup!!! Sauf que j'avais aussi pas mal de pain sur la planche pour Les Mots clairs, alors conduire de 2 à 3h pour atteindre une montagne me tentait pas mal moins. J'ai donc opté pour une séance de course sur le mont Royal!

Coureuse, grimace, mont Royal, feuilles mortes, trail
Ça monte! Yay!
Depuis l'automne dernier, depuis Harricana, je n'avais pratiquement pas fait de trail. Quelques séances dispersées, de petites randonnées tranquilles... mais les jambes manquent de dénivelé, les pieds s'ennuient du mou confortable de la terre.

Question logistique... Impossible de me rendre au parc à la course. Juste l'aller-retour entre le mont et mon appart dépasse de loin mes distances habituelles des derniers mois! Risque de blessure trop grand!!! Alors j'y suis allée... en voiture, meh (c'est vraiment vraiment long en transport en commun!).

La sortie n'a pas été facile. Mes jambes manquent de dénivelé, et pas à peu près!

J'ai commencé au bas de la côté, donc j'ai marché longtemps pour parvenir jusqu'en haut, en trottinant les quelques faux plats du Chemin de Ceinture.

Puis, je me suis promenée dans ce coin, un peu dans le cimetière (asphalte) et un peu dans la trail de vélo de montagne (bonheur!!!). Je n'ai croisé aucun vélo, pas de souci pour la sécurité :)

Les réflexes de descente sont revenus assez rapidement, mais les muscles ne sont juste plus là pour assurer des montées efficaces. J'ai perdu moins de force que je ne le pensais, mais quand même. J'ai aussi eu mal au foie après quelques temps, donc j'ai pris une longue pause à un de mes points de vue préférés :)

Coureuse souriante, ville de Montréal, paysage, horizon
Vue dégagée sur Montréal

Finalement, j'ai parcouru 5,84k en 50min. Pas fort!!! En même temps, c'est là que j'en suis et c'est correct :)

J'avais envie de continuer, de rester entre les arbres et sur la terre... Surtout avec le beau et chaud soleil! Mais le travail m'appelait, et je crains beaucoup de me blesser en me "surentraînant", en augmentant trop vite une distance ou un temps. J'ai donc été sage... mais c'est pour mieux y retourner!

Vendredi, 30 minutes de musculation, surtout les bras et le dos puisque les jambes avaient donné la veille.

Après le souper, comme il faisait très beau, Chum et moi sommes allés marcher au Parc de la Visitation. Je n'ai pas calculé le temps ni la distance: on avançait tranquillement et simplement, en suivant le bord de l'eau. Dont le niveau était drôlement élevé, d'ailleurs!

Sentier inondé, parc de la Visitation, rivière des Prairies, crue printanière
Sentier inondé au parc de la Visitation

L'air frais faisait du bien, mais les muscles intérieurs de mon bassin ont trouvé ça difficile, surtout après la trail de la veille et les heures assises à travailler dans la journée. Je traînais de la patte à la fin

Samedi, je pensais courir, mais les muscles des hanches ne voulaient rien savoir. Courbatures de la trail! Je les ai donc laissées se résorber. On a marché dehors, j'ai joué avec le fils d'un couple d'amis (4 ans, ça bouge!), et ces mouvements en douceur ont permis aux courbatures de disparaître.

Je suis donc allée courir ce matin, et ça a très, très bien été! D'abord il faisait frais (6°C et un bon vent froid), puis je suis sortie assez tôt pour éviter la circulation automobile. Comme je ne prends plus ma médication tous les jours, je n'ai plus besoin de déjeuner tout de suite en me levant. J'ai donc fait ma séance à jeun, et je crois que ça aide mon foie.

Coureuse souriante, trottoir, printemps
Coureuse heureuse!
Bref, j'ai fait 6,2k en 40min. Je me suis bien réchauffée et que j'ai augmenté ma vitesse très progressivement, une autre condition gagnante pour une sortie agréable. J'avais envie d'aller plus loin, mais je compte me joindre au Club de trail Montréal mardi prochain, et je préfère être prudente. Surtout avec la sortie de jeudi dernier: les tendons d'Achille et les stabilisateurs travaillent déjà suffisamment fort!

Bref, une belle semaine se termine aujourd'hui. Demain, je recommence à travailler de jour de façon régulière. Les activités improvisées dans la journée me manqueront, mais le stabilité de l'horaire fera du bien à mon alimentation.

Même si la discipline était au rendez-vous ces derniers temps pour les fruits et les quantités, c'est beaucoup plus facile de bien manger avec une routine! Je fais de plus en plus de choix santé. Surtout, j'ai de moins en moins envie de sucre, même de boisson gazeuse. Une grande victoire!

Psst! Depuis quelques jours je capote sur l'eau agrémentée de citron, de basilic et de thym. J'ajoute les ingrédients (frais et en morceaux) dans de l'eau ordinaire que je garde au réfrigérateur. Quand je me verse un verre, j'utilise un petit tamis pour éviter de boire la pulpe ou les herbes. C'est bon dans la bouche et excellent pour le système digestif. Essayez-la :)

24 avril 2017

Fatigue de fin de session

Je suis en pleine fin de session universitaire et, comme cet automne, je continue de bouger! Au moment d'écrire ces lignes, il me reste 2 examens à passer, puis ce sera fini! Encore un stage à l'automne, encore à trouver... mais plus de cours!

Mercredi dernier, j'ai profité d'une belle sortie de course. Il ne faisait pas super chaud, mais j'étais très bien pendant 42 minutes et je n'ai pas eu mal au foie, ce qui m'a permis de parcourir 6,5km.

Coureuse, parc Ahuntsic, Montréal, printemps
Au parc Ahuntsic

En fait, il faisait 6°C au moment de ma sortie et je crois que c'est la température idéale pour moi! En tout cas, pour ma régulation de température.

Feuilles de notes, stylo, marqueur, portable
L'étude plein la tête!
Jeudi, je travaillais à l'Université en matinée, puis je suis allée à la bibliothèque, alors j'ai pas mal marché.

En revanche, j'ai dû prendre le reste de la journée mollo: j'étais épuisée après une suite de grosses journées et, surtout, une mauvaise et courte nuit de sommeil. Je manquais gravement de concentration, je m'endormais partout.

Je suis toujours en sevrage de ma médication, ce qui fait que j'ai souvent des nausées pendant la journée. Souvent en après-midi ou en soirée. Heureusement, elles ne sont pas trop fortes, la plupart du temps.

Vendredi et samedi, mon état s'améliorait un peu. Il faut dire qu'en plus de la fin de session, j'ai des réactions allergiques printanières assez intenses, cette année. Ça demande aussi beaucoup d'énergie, alors j'ai essayé d'équilibrer étude et repos.
J'ai aussi fait encore plus attention à manger beaucoup de fruits et de légumes!

J'avais beaucoup d'étude à faire vendredi et un examen samedi après-midi: j'ai donc peu bougé ces jours-là. Disons que j'ai priorisé l'intellect dans la dépense d'énergie!

Ce qui fait que, dimanche, quand j'ai marché sur le mont Saint-Bruno avec mon frère et ma soeur, ça a fait le plus grand bien!!! D'abord il faisait soleil, ensuite la compagnie était excellente, finalement me retrouver dans le bois a reposé ma tête qui en avait grandement besoin! Comme un reset d'énergie mentale.

Lac des Bouleaux du mont Saint-Bruno, le printemps
Vue sur le lac des Bouleaux
Ruisseau du mont Saint-Bruno, le printemps
Ruisseau et feuilles mortes du mont Saint-Bruno

Le mont Saint-Bruno est un petit parc du réseau de la SÉPAQ. Un dénivelé modeste (182 mètres de D+ pour moi dimanche), des sentiers larges et plutôt familiaux... idéal pour une petite promenade reposante! On a parcouru 10,35km tranquillement, en environ 2h20. Il y avait beaucoup de gens, et avec raison car c'était un après-midi magnifique!

Ce matin, j'ai retrouvé mes chaussures de course7km en 46 minutes! Non, pas de douleur au foie! Assez de souffle pour accélérer très doucement et très progressivement l'allure, assez de jambes aussi. Il faisait plus froid, autour de zéro, ce qui me convient très bien.

montage de photos, coureuse, multicouches, printemps, rue de Montréal
Heureuse dans la fraîcheur!
Je commence à préférer les sorties de trois quarts d'heure à celles d'une demi-heure. On dirait que c'est au bout de 5km que mon corps retrouve son confort, que l'esprit se détend. On dirait qu'une fois passée cette zone, je pourrais continuer à courir longtemps, longtemps...

Bref, les longues sorties commencent à m'appeler plus fort... Avec le retour de l'accès à la piste cyclable (sans glace hivernale!), ça se fera très bien!